En savoir plus sur le Facteur Humain

De quoi parle-t-on quand on parle de Facteur Humain ?

 

Le Facteur Humain, est la contribution humaine à un événement, on s’intéresse ici au rôle que les humains jouent dans le cadre des enjeux de transition que nous connaissons. 

Même lorsque nous sommes convaincus de la nécessité de changer, il est souvent difficile de savoir comment le faire. Nous oublions que nous sommes des humains dotés d’un dispositif cognitif qui joue un rôle central dans notre façon d’agir ainsi que dans notre résistance au changement.

En effet, le Facteur Humain peut être considéré comme les variables humaines responsables de l’action et de l’inaction de chacun.

Ce n’est pourtant pas une fatalité. Il est possible d’apprendre à connaître le fonctionnement de notre cognition et des facteurs susceptibles de l’influencer pour décupler sa capacité d’agir.

 

 

 

Quels facteurs humains découvrirez vous dans la fresque du Facteur Humain ? 

 

Au travers de la fresque, on découvre une multitude de Facteurs Humains qui entrent en jeu lors d’une transformation et qui agissent sur notre capacité à agir ou non.

Le choix des Facteurs Humains présents dans la fresque est basé sur les travaux du GIECO-IPBC (Groupe International et Interdisciplinaire d’Etude sur l’Évolution des Comportements  www.ipbc.science) et d’autres études en sciences cognitives (neurosciences, psychologie, philosophie, sociologie anthropologie …) 

L’objectif de cette fresque est de mettre en lumière ces facteurs et d’identifier les liens qu’il y entre eux. 

La fresque présente les Facteurs Humains en 2 temps : 

  • D’abord, on s’intéresse aux Facteurs Humains qui nous limitent ou ralentissent notre transformation 
  • Puis, on fait le chemin inverse pour illustrer comment l’on peut mobiliser ces facteurs pour faciliter les transitions.

Les Facteurs Humains abordés pendant la fresque :

  • Les émotions : Quelles émotions nous poussent à l’action ?
    Pourquoi les émotions nous poussent-elles à changer ?
  • Les biais cognitifs : un biais cognitif est un raccourci de pensée. Il est lié au fait que notre cerveau fonctionne souvent par automatisme afin d’économiser de l’énergie, les décisions réfléchies nous demandent, en effet, plus d’effort et d’énergie. Ce mode de fonctionnement automatique est essentiel à notre efficacité et notre adaptabilité, cependant, il joue un rôle important dans les mécanismes de résistance au changement.
    Voici quelques biais qui pourront être abordés pendant la fresque :
  • Les autres facteurs : d’autres facteurs peuvent contraindre ou renforcer notre capacité à agir. Contrairement aux émotions et aux biais qui sont des réponses quasi automatiques, ce sont des facteurs sur lesquels nous pouvons avoir une plus grande capacité d’action. Voici les facteurs que vous pouvez rencontrer dans la fresque, de façon limitantes et facilitantes :
    • Facteur représentations : Image que l’on se fait d’un élément (une pensée, un concept, une situation.
    • Facteur langage : Ensemble de signes permettant la communication au sein d’un groupe.
    • Facteur attentions : Faculté à se consacrer à certaines données et à en exclure d’autres.
    • Facteur mémoire : Faculté de conserver et de rappeler des choses passées.
    • Facteur motivations : Ensemble des forces, des raisons et des intérêts qui nous poussent à agir. Elle résulte du rapport entre les gains que l’on espère et les efforts pour y parvenir.
    • Facteur habitudes : Aptitude à accomplir avec facilité et sans effort particulier une action. Sa pratique fréquente rend sa réalisation automatique.
    • Facteur croyances : Fait de tenir quelque chose pour vrai indépendamment des preuves de son existence
    • Facteur apprentissage : Processus d’acquisition ou d’évolution des savoirs, savoirs-faire ou savoirs-être. 
    • Facteur appartenance sociale : Degré d’attachement d’un individu à un groupe (sa famille, ses collègues, ses concitoyens…).
Participez à une fresque en cliquant ici